Exilio

Spectacle sur l’exil avec Alex Brendemühl, comédien, Nora Buschmann, guitariste et voix et Lalo García, mise en scène et visuels. Performance en espagnol, français et catalan.

 

 

Co production du  Mémorial du camp de Rivesaltes avec  l’Association Prix Walter Benjamin (APWB) 

Exilio est un voyage qui commence par la douleur de la guerre, la mort de García Lorca, la tombe de Machado et les récits des bombardements dans les textes, le tout illustré par la dureté des dessins de Josep Bartolí, les images des bombardements et la désolation de l’exode vers la France avec les visages de la défaite, en passant par la stupeur causée par l’exil forcé (Rafael Alberti, José Hierro ou Blas de Otero), pour passer progressivement à l’acceptation douloureuse de sa propre réalité (León Felipe, Angelina Muñiz-Hubermann ou Luis Cernuda), et continuer avec les images d’une Espagne endormie sous la dictature, où l’on vivait avec une étrange résignation (Jaime Gil de Biedma), les films domestiques du franquisme tardif et le désir de paix et de réconciliation finale (Salvador Espriu et María Zambrano), qui se heurtent aux images actuelles de la réalité de nombreux exilés et réfugiés.

Ce spectacle est présenté dans le cadre du programme « Itinérances » de l’association Prix Walter Benjamin, du 11 au 13 novembre à Céret (salle de l’Union) et à Carcassonne (Centre international Lamourelle). Produit par Txell Sabartés / Voodoo Productions.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.