Le Maire de Perpignan renonce au nom Walter Benjamin pour le centre d’art contemporain

Mona Benjamin sur Radio Bleue le 11 mars 2021

Finalement, Louis Aliot renonce à l’usage du nom Walter Benjamin à Perpignan en débaptisant le centre d’art contemporain. La réaction de Mona Benjamin, petite fille du philosophe, qui exprime son soulagement au micro de France Bleue.

Hélène Peytavi, coquillages, 2019

En effet, lors du conseil municipal du 16 février 2021, Louis Aliot annonçait accéder à la demande de Mona et Kim Benjamin en renonçant au nom Walter Benjamin pour le centre d’art contemporain sur lequel, par ailleurs, le 1er adjoint, Charles Pons, annonçait à la presse locale le 7 février 2021, la possibilité que le bâtiment soit vendu à une enseigne de prêt-à-porter italien!

Conseil municipal du 16 février 2021: à écouter à partir de 1 h 47 minutes et 25 secondes (1.47.25) jusqu’à 1 h 56 minutes et 14 secondes (1.56.14)
https://www.mairie-perpignan.fr/fr/information/unes/conseil-municipal-en-direct

La réaction de Mona et Kim Benjamin aux lendemain du Conseil municipal.

Thank you so much for the latest news. What an interesting turn of events, not least Aliot turning things on their head and deciding to lay the blame for this whole affair on his predecessor. On a lighter note, Kim and I never thought we would ever see the words “prêt-à-porter” mentioned in the same sentence as our grandfather! 

Mona et Kim Benjamin

C’est un honneur de faire partie de cette famille

Par Mona Benjamin

Le grand quotidien de Cologne « Kölner Stadtanzeiger »publie ce 30 décembre 2020 une interview de Mona Benjamin, à la suite de l’hommage rendu au philosophe à l’occasion des 80 ans de sa mort par la Hans-Mayer-Gesellschaft de Cologne.

C’est l’occasion pour Mona Benjamin de revenir sur la résurgence de l’antisémitisme dans le monde et en particulier en Grande Bretagne. Elle constate l’intérêt tardif des anglais pour l’oeuvre de Benjamin contrairement aux français, espagnols ou aux sud- américains. Elle évoque aussi son rapport personnel à l’oeuvre et la personne de son grand-père en tant que productrice de cinéma et sa fierté de faire partie de cette famille dont la vie est intimement liée à l’histoire.

Picture – alliance dpa
Mona Benjamin

Mona Benjamin über ihren Großvater, den Philosophen Walter Benjamin, der sich vor 80 Jahren das Leben nahm

Continuer la lecture de « C’est un honneur de faire partie de cette famille »

Edwy Plenel, Lisa Fittko et Walter Benjamin | Une épine dans le pied du RN perpignanais

Par Made in Perpignan

Échange avec Edwy Plenel à propos du lien entre le passé, le présent et le futur ; comme une traversée sur le chemin de Walter Benjamin. Ensemble, nous avons également évoqué l’état de la France, la situation des migrants, la politique locale, l’élection de Louis Aliot ou encore la situation de la presse.

Enrique Ramirez, 2020
Continuer la lecture de « Edwy Plenel, Lisa Fittko et Walter Benjamin | Une épine dans le pied du RN perpignanais »

Lettre du 9 juillet 2020 de Mona et Kim Benjamin à l’APEWB

Par Mona et Kim Benjamin

L’association Prix Européen Walter Benjamin a reçu en juillet 2020 une lettre forte et émouvante des deux petites filles et héritières de Walter Benjamin, Mona et Kim Benjamin, en soutien à la Tribune pour Walter Benjamin signée par des centaines de personnalités.

Hélène Peytavi_Encrier, papier trempé
Hélène Peytavi_Encrier
Continuer la lecture de « Lettre du 9 juillet 2020 de Mona et Kim Benjamin à l’APEWB »

Tribune pour Walter Benjamin : « Si l’ennemi triomphe, même les morts ne seront pas en sûreté… »

Par l’APEWB

En tant qu’engagés dans le travail associatif visible sur ces pages pour faire connaître la vie et l’oeuvre de Walter Benjamin, qui a lutté son existence durant, et jusqu’au coeur de ses textes, contre les forces réactionnaires et nazies, nous avons été alarmés de voir le nom de l’intellectuel juif de langue allemande accaparé par l’extrême droite récemment arrivée au pouvoir à la mairie de Perpignan. Nous avons donc décidé de coordonner la pétition suivante, pour ne pas laisser le philosophe allemand mourir une seconde fois dans les mains de ses ennemis. Car « Il est urgent d’arracher le nom de Walter Benjamin – pour le mettre en sûreté – des mains de l’extrême droite et de tous ceux qui réécrivent l’histoire ».

Rumpissa, Hélène Peytavi, 2017
Continuer la lecture de « Tribune pour Walter Benjamin : « Si l’ennemi triomphe, même les morts ne seront pas en sûreté… » »

Mise à l’abri du prix : la genèse de l’association

Démission collective des membres du jury de l’association Walter Benjamin sans frontières

Les membres soussignés de l’association Walter Benjamin sans frontières et du jury du prix Walter Benjamin ont pris connaissance avec consternation et inquiétude des textes publiés, dans son blog, par Jean-Pierre Bonnel, président de l’association Walter Benjamin.  En effet, certains de ces textes laissent entendre que l’association Walter Benjamin pourrait se rapprocher de l’ancien président du centre méditerranéen de la littérature, André Bonet, qui a rallié le candidat d’extrême droite Louis Aliot, à Perpignan, afin, notamment, de « montrer que le rejet de l’étranger, du migrant, de l’éternel exilé – ce que fut Walter Benjamin – n’est plus dans le programme du RN et dans la tête du candidat Aliot ».

Ils se désolidarisent totalement de cette déclaration qui voudrait faire croire, naïvement, à une « innocence » retrouvée du candidat du rassemblement national et de ses colistiers, candidat qui dans le même temps reçoit le soutien d’Éric Zemmour, récemment condamné pour incitation à la haine raciale. Dans ce contexte, comment accepter qu’André Bonet ose prononcer le nom de Walter Benjamin et s’emparer d’Albert Camus, pour les instrumentaliser lors de la conférence de presse de lancement de campagne du candidat d’extrême droite ?

Ils considèrent qu’en s’exprimant publiquement de la sorte, le président de l’association participe à la stratégie de reconquête du Rassemblement national et affirment qu’ils s’opposeront fermement à toute initiative et tout acte contraires aux principes et valeurs qui ont habité la vie et la pensée de Walter Benjamin.

En conséquence, ils décident de démissionner de leur fonction actuelle dans le cadre de l’association Walter Benjamin sans frontières et annoncent la création d’une nouvelle structure entièrement dédiée au prix européen de l’essai Walter Benjamin. Cette démarche sera entreprise dans les jours qui viennent, afin de pouvoir travailler dès le printemps à la sélection du lauréat 2020, rendu public à l’automne 2020.

Les soussignés,

Marc Berdet 

Madeleine Claus

Dominique Delpirou

Emmanuel Faye

Dani Karavan

Jean Lacoste

Maria Maïlat 

Nathalie Raoux

Anne Roche

Bruno Tackels

Le 10 mars 2020