Remise des prix 2022

Walter Benjamin : une histoire pour mémoire

Remise des prix 2022

23 – 24 – 25 septembre Céret-Portbou

Remise des Prix Walter Benjamin 2022, Céret

PROGRAMME 2022

INTENTIONS

2022 marque le 130e anniversaire de la naissance du philosophe juif allemand Walter Benjamin. A cette occasion, l’Association pour le Prix Walter Benjamin, fidèle aux objectifs qu’elle s’est donnée – contribuer à faire connaitre, auprès d’un large public, la vie et l’oeuvre de Walter Benjamin en particulier au travers du prix qu’elle décerne chaque année – se propose de se saisir de cette année de commémoration ou, mieux, de “remémoration” et de les placer sous le double signe de la mémoire et de l’histoire.

Le jury remet chaque année un prix qui récompense les travaux récents d’un auteur (philosophiques, littéraires, artistiques ou traduction marquante) qui contribuent à faire connaître l’œuvre, la pensée et la vie de Walter Benjamin. Ce prix a vocation à « populariser » Walter Benjamin, au travers de travaux à la fois abordables et exigeants qui ne sacrifient rien à la rigueur scientifique, tout en restant accessibles à un large public.  Il s’agit, comme l’écrivait Benjamin, de « mobiliser le savoir en direction du public et le public en direction du savoir ».

Présidé par Nathalie Raoux, le jury 2022 réunit Marc Berdet, lauréat 2019, Madeleine Claus, Dominique Delpirou, Emmanuel Faye, Michael Löwy, lauréat 2020, Sylvain Maestraggi, lauréat 2021, Hélène Peytavi, Anne Roche, lauréate 2018.

PRIX 2022

Prix 2022 à Philippe Baudouin Walter Benjamin au micro, Un philosophe des ondes (1929-1933) Paris, éditions de la Maison des sciences de l’homme 2022

 

Prix spécial à Philippe Ivernel (1933-2016) Walter Benjamin, Critique en temps de crise, Paris, Klincksieck 2022, édition établie, annotée et préfacée par Florent Per- rier, postface de Irving Wohlfarth

 

PROGRAMME

23 septembre – Centre de gravure, 4 rue des Capucins Céret

17h-18h Sentes et rocailles benjaminiennes/Épreuves vers la mer

A l’invitation du graveur Emmanuel Gatti, rencontre et visite de l’atelier à l’occasion de son travail sur le chemin de Walter Benjamin, avec l’association Ex-Libris

© Emmanuel Gatti, eau forte Sentes et rocailles benjaminiennes, 35 x 50 cm, 2022

Amorcée lors d’une première résidence d’artiste au sein de l’atelier Ex Libris de Céret, la série de gravures : Sentes et rocailles benjaminiennes/Épreuves vers la mer, convoque le dernier paysage benjaminien. La poésie de Walter Benjamin comme sa pertinence philosophique questionnent notre actualité et les démons de notre société qui déjà menaient à son époque l’Europe et Walter Benjamin, lui-même à leurs pertes. Je souhaitais œuvrer au plus proche de cet homme, dans ce décor aussi bucolique que dramatique entre Pyrénées et Méditerranée.

24 septembre – Salle de l’Union, 7 boulevard Lafayette, Céret

16h00-18h00     Première partie 16h-16h15  Accueil

16h15-16h30     Ouverture : présentation des Cahiers VUPP n°5 Walter Benjamin à Céret par Jean Calens

16h-30-17h50 Table ronde : L’art de la mémoire avec Bruno Queysanne, historien de l’architecture, Emmanuel Gatti, graveur, Richard Meier, éditeur, animée par Anne Roche et Hélène Peytavi, membres du jury.

17h50-18h         Pause

18h00-21h00     Remise des Prix

18h-18h30         Accueil par la Mairie de Céret et proclamation des prix par Nathalie Raoux, présidente du jury, historienne, chercheuse au Centre Georg Simmel (EHESS/CNRS)

18h30-18h45 Céline Salas Pons, directrice du Mémorial du camp de Rivesaltes

18h45-19h00     Kim et Mona Benjamin, petites-filles du philosophe

19h00-19h15     David Ivernel, fils de Philippe Ivernel

19h15-19h20     Message de Michèle Cohen-Halimi, directrice de la Collection critique de la politique, Klincksieck, lu par Florent Perrier

19h20-19h50     Florent Perrier, éditeur scientifique du prix spécial 2022

19h50-20h20     Philippe Baudouin, lauréat 2022

20h20-20h30     Remise des prix avec une gravure originale d’Emmanuel Gatti par Kim et Mona Benjamin

20h30-21h         Séance de dédicaces avec la librairie Le Cheval dans l’arbre en partenariat avec Les cahiers VUPP, cocktail

25 septembre – Passeig de la Sardana, 11, Portbou

11h-13h Visite commentée du mémorial de Dani Karavan, par Bruno Queysanne, historien de l’architecture

Bruno Queysanne s’intéresse à « ce à quoi n’avait pas songé » Dani Karavan, qui fait à ses yeux toute la force de son œuvre et que seule l’expérience fait paraître. Il porte attention sur l’escalier qui mène à la mer afin de découvrir ce qui suscite l’effroi dans l’oblique et le reflet ombreux, intrigue où l’inquiétante étrangeté de l’œuvre d’art dérange l’architecture.

Frédérique Villemur in L’architecture inquiétée par l’oeuvre d’art, Mémorial Walter Benjamin de Dani Karavan à Portbou, sous la direction de Bruno Queysanne, Montpellier, éditions de l’Espérou, 2015

 

© Dessin de Dani Karavan, avec l’aimable autorisation de Richard Meier, Voix éditions

15h-17h Visite commentée de la ville, avec Nathalie Raoux, historienne (sous réserve)

Hotel de Francia – Les sympathies de l’l’hôtelier pour la police locale en faisaient un lieu sûr. 19h, Hotel de Francia. Sophie Lippmann et Carina Birmann dans une chambre, Dele Birmann, Grete Freund dans une autre, les Gurland dans une troisième. Benjamin, seul dans la chambre n°4. Au second étage de l’hôtel. Ce qui se passa réellement ensuite demeure obscur. […]

Au petit matin du 26, la Vanguardia Espanola publie, pleine page une photo du ministre des affaires étrangères passant triomphalement en revue, à Berlin, les troupes du Reich. Le lendemain, en France, une ordonnance allemande exige le recensement des juifs en zone occupée, tandis qu’en zone « libre » est promulguée une loi au terme de laquelle les étrangers en surnombre dans l’économie nationale » peuvent être incorporés dans des groupements de travail.

Le 3 octobre est promulgué le statut des Juifs. Le lendemain, une loi précise dans son article premier que « les ressortissants de race juive pourront, à dater de la promulgation de la présente loi, être internés dans des camps spéciaux .

Nathalie Raoux in Konstellation, Walter Benjamin en exil, Arno Gisinger/ Nathalie Raoux, Paris, Trans photographic Press, 2009

 

Avec le soutien de la Ville de Céret et du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales (CD 66). En partenariat avec le Mémorial du Camp de Rivesaltes, les Amis du musée d’Art moderne de Céret, les Cahiers VUPP, le Cheval dans l’Arbre.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search