Tribune pour Walter Benjamin : « Si l’ennemi triomphe, même les morts ne seront pas en sûreté… »

 

En tant qu’engagés dans le travail associatif visible sur ces pages pour faire connaître la vie et l’oeuvre de Walter Benjamin, qui a lutté son existence durant, et jusqu’au coeur de ses textes, contre les forces réactionnaires et nazies, nous avons été alarmés de voir le nom de l’intellectuel juif de langue allemande accaparé par l’extrême droite récemment arrivée au pouvoir à la mairie de Perpignan. Nous avons donc décidé de coordonner la pétition suivante, pour ne pas laisser le philosophe allemand mourir une seconde fois dans les mains de ses ennemis. Car « Il est urgent d’arracher le nom de Walter Benjamin – pour le mettre en sûreté – des mains de l’extrême droite et de tous ceux qui réécrivent l’histoire ».

Quatre-vingts ans à peine nous séparent de ces mots – qui résonnent aujourd’hui d’une sinistre manière. Après l’escape game (« jeu d’évasion ») « Portbou 1940 afin de sauver Walter Benjamin » – un jeu de rôle obscène qui invitait les participants à revivre ses derniers jours –, voici venu le sombre temps, beaucoup plus grave, d’un tout autre ordre, le temps d’une nouvelle instrumentalisation du destin du philosophe allemand qui s’est donné la mort pour échapper au nazisme. Une trahison d’une tout autre portée.

En effet, au détour du programme de Louis Aliot, député du Rassemblement national, et élu maire à la mairie de Perpignan (Pyrénées-Orientales), on découvre non sans frémir sa volonté de rouvrir le centre d’art Walter-Benjamin, aujourd’hui fermé, pour en faire un lieu dédié « à la création et au devoir de mémoire (mise en place d’expositions, de conférences, de résidences d’artistes, créations in situ…) ». Laisserons-nous Walter Benjamin devenir un butin, un trophée, une prise de guerre dans la vaste tentative de dédiabolisation, puis de normalisation du Rassemblement national qui, dans ce but, n’hésite pas à évoquer, outre la mémoire juive, les Gitans et l’histoire tragique de la Retirada espagnole ?

Mémoire et histoire obligent. Elles nous obligent à rappeler et à nous rappeler que le parti de M. Aliot se situe dans l’héritage des mouvements politiques nationalistes qui, dans les années 1930 et 1940, en Allemagne d’abord, puis en France et en Europe, ont contraint Benjamin à fuir, l’ont persécuté et contre lesquels il s’est toujours dressé. Un parmi tant d’autres « sans nom » et qui doit témoigner pour eux.

Il est urgent de se souvenir d’eux, de leurs combats, et de prendre la pleine mesure dans notre présent de cette phrase terrible : « Si l’ennemi triomphe, même les morts ne seront pas en sûreté. Et cet ennemi n’a pas fini de triompher. »

Il est urgent d’arracher le nom de Walter Benjamin – pour le mettre en sûreté – des mains de l’extrême droite et de tous ceux qui réécrivent l’histoire, une fois encore, à l’encre des oppresseurs d’hier tandis qu’ils stigmatisent, sous toutes ses formes, l’étranger et le migrant.

Nous sommes convaincus que la mémoire de ce qui se joua à Portbou pour Walter Benjamin comme pour tant d’autres, à quelques encablures de Perpignan, nous oblige à réagir avec la plus grande netteté. « No pasaran ». C’est dans cet esprit de résistance à toutes les formes de l’oubli et de la manipulation de notre mémoire collective que nous nous opposons fermement, et par tous les moyens disponibles, à ce que le nom de Walter Benjamin soit associé à la réouverture d’un centre d’art à Perpignan, sous la mandature d’un maire appartenant au Rassemblement national.

(Cet appel est initialement paru dans Le Monde du 1er juillet 2020 et dans Médiapart le 3 juillet 2020)

Vous pouvez signer cette tribune en envoyant un message à l’adresse suivante : prix.europeen.walterbenjamin@gmail.com

Nota Bene  à propos du Centre d’Art Walter Benjamin de Perpignan

Depuis la rédaction et la publication de cette tribune, nous avons appris que ce centre d’art Walter Benjamin, après une longue période de déshérence et d’abandon sous la mandature de Jean-Marc Pujol servirait de cadre à une manifestation culturelle – initiée depuis plusieurs mois par le cercle des amis du musée Rigaud – ce 11 juillet 2020.

Qui s’étonnera qu’il soit aisé au maire Rassemblement National de Perpignan, de s’emparer d’une coquille vide qui n’avait de centre culturel que le nom, “centre culturel” sans boussole ni direction artistique, transformé en salle polyvalente louée ou mise à la disposition de galeries privées et de partenaires culturels et qu’il puisse venir y inaugurer en grandes pompes une exposition ? Comment en est-on arrivé là ? Quand s’arrêtera l’instrumentalisation du nom de Walter Benjamin ?

SIGNATURES

Francesc ABAD, artiste ; Robert ABIRACHED, écrivain, critique dramatique ; Laure ABOUAF, photographe ; Aurélie ADLER, maître de conférences ; Jean-Marc ADOLPHE, journaliste, essayiste ; Bassem  AJALTOUNI, compositeur ; Yerani AKKAYA, étudiante germaniste ; Agathe ALEXIS, metteur en scène de théâtre, artiste dramatique ;Isabelle ALCARAZ ; Pierre ALFERI, écrivain ; Marie ALLOY, artiste et éditrice ; Sarah AL-MATARY, maître de conférences ; Anne ALVARO, comédienne ; Yacine AMHIS,  psychiatre, psychanalyste ; Nils  ANDERSSON, ancien éditeur ; Jean-Christophe ANGAUT, philosophe ; Marc ANGLARET, professeur de philosophie à Perpignan et militant syndical ; Xavi ANTICH, filósof i professor de la Universitat de Girona ; Anne AMSALLEM, professeur de philosophie ; Françoise ARMENGAUD, philosophe ; Xavier d’ARTHUYS, ingénieur culturel, ex Conseiller culturel et de coopération a l Ambassade de France à Cuba ; Serge ASSIER, photographe ; Pierre ASTRIE, écrivain ; Françoise ATTIBA psychologue ; Carlo ARCURI, maître de conférences ; Jacques AUBERGY, éditeur ; Serge AVEDIKIAN, comédien et réalisateur ; Geneviève AYMARD, enseignante à la retraite ;

Bernard BAAS, philosophe ; Igor BABOU, professeur à l’université Paris Diderot, chercheur au laboratoire CNRS Ladyss ; Alain BADIA, psychanalyste (APEWB) ; Laurence BADIA, bibliothécaire ; Marie BAKCHINE, psychologue ; Jean-Christophe BAILLY, écrivain ; Isabelle BALADINE HOWALD, écrivaine ;  Michel BALAT, psychanalyste, sémioticien ; Étienne BALIBAR, philosophe ; Alain BALARD, retraité Education nationale ; Martine BALARD, retraitée Education nationale ; André BALENT, professeur retraité (Perpignan) ; Zoé BALTHUS, écrivain, journaliste, scénariste, critique d’art et de littérature ; Florence BANCAUD, germaniste, professeur en littérature et histoire des idées à l’Université d’Aix-Marseille ; Ludivine BANTIGNY, historienne ;  Georges BANU, critique, essayiste ; Jacquie BARRAL, artiste ; Isabelle BARAT, artiste ; Alain BARSACQ, directeur du Théâtre de l’Atalante, metteur en scène de théâtre ; Michel BATAILLON, dramaturge ; Rudi BAUER, designer ; Éliane BAUMFELDER, enseignante retraitée ; Philippe BECK, poète ; Frédéric BELLAY, photographe ; Yves BELORGEY, peintre ;  Anne BENDEL, literaturwissenschaftlerin ; Gérard BENGUIGUI, président de l’Association Juive d’Angoulême et de la Charente ; Mohammed BENNIS, poète marocain ; Raserka BEN SADIA – LAVANT, metteure en scène ; Marc BERDET, philosophe (APEWB) ; Nicole BERGÉ, photographe ; Marianne BERISSI, maître de conférences ; Béatrice BERNARD, thérapeute, artiste ; Arno BERTINA, écrivain ; Michel BERTRAND, professeur Université ; Mylène BESSON, artiste plasticienne ; Yves BICAL, comédien, metteur en scène ; Wolf BIERMANN, poète-chanteur ;  Juliette BINOCHE, comédienne ; Catherine BIRZEN, directrice artistique du festival Cinéma du réel ; Michaël BISHOP, universitaire Julien BLAINE, poètartiste ; Philippe BLANC-CHAUVET, typographe ; Philippe BLANCHON, écrivain ; Olivier BLANCKART, artiste, professeur aux Beaux-Arts de Paris ; Heinrich BLEICHER-NAGELSMANN, Publizist, Vorsitzender der Hans-Mayer-Gesellschaft ; Daniel BLONDET ; David BOBÉE, metteur en scène, directeur de théâtre ; Patrick BOBULESCO, libraire (Le Point du Jour) ; Sandrine BODIN, archiviste scientifique ; Pascal BOISSEL, psychiatre ; Susanne BÖHMISCH, germaniste, MCF Université d’Aix-Marseille ; Serge BONNERY, ancien journaliste responsable d’association culturelle ; Alain BORER, écrivain ; Yves BOUDIER, poète et critique ;Clara BOUZAN, infirmière ; Patrick BOUCHERON, historien ; Anne BOURGUIGNON, éditrice ; Mathieu BOUVIER, chercheur en art ; François BOVY cinéaste ;  Fabienne BRADU, Essayiste, romancière et traductrice ; Gilles BRAUN, Inspecteur général honoraire de l’Education, du Sport et de la Recherche ; Gérard BRIAND, conservateur général des bibliothèques honoraire ; Barbara BRIX, professeure retraitée ; Momme  BRODERSEN, auteure ; Michael BROPHY, professeur, University College Dublin ;  Catherine BRUN, professeur des universités ; Sylvie BRUNEAU, plasticienne ; Claude BRUNET, enseignant et auteur ; Roger BUERGEL, écrivain, directeur de musée ; Jean-Pierre BURDIN, syndicaliste, militant associatif art/travail ; Claude BURGELIN, universitaire ; Abel BURGER, artiste ;

Pierrette CAILBAULT, éducatrice à la retraite ; Didier CAHEN, écrivain ; Mireille CALLE-GRUBER, écrivain, professeur Université La Sorbonne nouvelle ; Jean CALENS, artiste, enseignant Beaux-Arts, éditeur des Cahiers VUPP ; Francisco CAMELO, chercheur ; Sylvaine CANDILLE, cadre culturel en retraite ; Pierre CANAGUIER, photographe ; Maria Joao CANTNHO, professeure ; Francesca CARUANA, artiste-plasticienne, universitaire ; Adèle CASSIGNEUL, chercheuse ; Carmen CASTILLO, écrivaine et réalisatrice ; Alfons CERVERA, écrivain ; Marie Paul CABROL; Annie CHALLANDE, retraitée ; Patrick CHAMOISEAU, écrivain ; Olivier CHARNEUX, écrivain ; Denis CHARBIT, maitre de conférences en sciences politiques ; Nathanaëlle CHATELAIN, poète ; Fanette CHAUVY, danseuse/chorégraphe ; Béatrice de CHAVAGNAC ; Abdelamir CHAWKY, poète ; Yves CHEMLA, enseignant-chercheur en littérature ; Ronan CHENAUD, écrivain, dramaturge ; Madeleine CLAUS, enseignante, écrivaine (APEWB) ; Édouard CLEDAT DE LA VIGERIE, Graphiste ; Ulrike CLEMEN, Heilpraktikerin ; Ariella COHEN, psychanalyste ; Francis COHEN, professeur, Michèle COHEN-HALIMI, philosophe ; Danielle-Esther COHEN-LEVINAS, philosophe ; Dominique COLLIGNON MAURIN, metteur en scène et auteur ; Chantal COLOMB, essayiste ; Francis COMBES, éditeur (Le Temps des cerises) ; Vincent COMMARET, musicien ; Jean Louis COMOLLI, cinéaste, écrivain ; Pierre COMTE ; Jhoanni CONESA, régisseur General Théâtre des Aspres de Thuir ; Beatrix von CONTA, photographe ; Mari Mai CORBEL, écrivaine ; Enzo CORMANN, écrivain ; Jean-Gabriel COSCULLUELA, écrivain, traducteur ; Yvonne COSSU, professeure agrégée honoraire ; Anne-Marie COSTE, cadre de santé retraitée ; Anthony CREZEGUT, Agrégé d’histoire Doctorant à Sciences-po ; Françoise CRUZ, auteure ;  Béla CZUPPON, comédien-metteur en scène, directeur de La baignoire ;

Nicolas DAHAN, enseignant, écrivain ; Cathie DAMBEL, réalisatrice ; Jacques DAMEZ, galeriste ; Claude DARRAS, journaliste et écrivain ; Nicolas DAUBANES, artiste ; Laurence DE COCK, historienne ; Pippo DELBONO, metteur en scène ; Marc DELOUZE, écrivain, fondateur des Parvis poétiques ; Dominique DELPIROU, essayiste ; Catherine DÉRIOZ, galeriste ; Guy DESGRANDCHAMPS, architecte ; Daniel DESHAYS, concepteur sonore ; Philippe DESSOMMES FLOREZ, traducteur ; Patrick DEVILLE, écrivain ; Eddy DEVOLVER, philosophe ; Michel DIAZ, écrivain, poète ; Albert DICHY, directeur littéraire de l’IMEC ; Georges DIDI HUBERMAN philosophe ; Isabelle DIERCKX, réalisatrice ; Michel DIEUZAIDE, cinéaste, photographe ; François DOMINIQUE, écrivain ; Serge DONES,  retraité médico-social ; Suzanne DOPPELT, écrivaine ; Jean-Claude DUCLOS, conservateur en chef du patrimoine ; Franc DUCROS, écrivain, universitaire ; Marc DUHAMEL ; Estelle DUMORTIER, poète ; Anne DURAND, comédienne ; Sylvie DURBEC, traductrice, poète ; Élisabeth DURIN, journaliste honoraire ;

Véronique ÉGAL, psychiatre, psychanalyste ; Christine ECKEL, historienne (Hamburg) ; Mathias ÉNARD, écrivain ; Didier EPSZTAJN, animateur du blog « entre les lignes entre les mots » ; Marie-Florence EHRET, écrivain ; Catherine ESTRADE, musicienne ; Laurent EVRARD, libraire ;

 

José Manuel FAJARDO, écrivain ; Éric FASSIN, sociologue ; Brigitte FAUR-PERDIGOU, conceptrice costumes ;Isabelle FAVRE, géographe ; Françoise FAVRETTO, éditrice ; Emmanuel FAYE, philosophe (APEWB) ; Sylvie FENNEC, décoratrice de théâtre ; Dominique FERNANDEZ romancier, membre de l’Académie Française ; Francisco Garcia FERNANDEZ, retraité ; Stéphane FERNANDEZ, auteur réalisateur ; Ferrante FERRANTI, auteur photographe ; Josiana FERRANTI, humaniste ; Michaël FERRIER, écrivain ; Yves FERRY, acteur ; Albert FERT, physicien, prix Nobel ; Nestor  FIGUERAS, médecin ; Bertrand FILLAUDEAU, éditions CORTI ; Ami FLAMMER, violoniste ; Bernard FLEURY, ancien directeur du théâtre du Maillon à Strasbourg ; Jordi FONT AGULLÓ, historien, manager culturel ; Sonia FONT, professeure ; Christiane FORNALI, enseignante retraitée ; Geneviève FRAISSE, philosophe ; Claude FRANÇOIS, philosophe ; Maurice FRÉCHURET, historien de l’art ; Alain FREIXE, poète ; Marie Jo FREIXE, professeure d’Espagnol retraitée ; José FROMENT,  scénographe, artiste ; Dominique FROT, comédienne ; Maximiliano FUENTES CODERA, historien ;

Nathan GABILY, acteur, compositeur ; Réginald GAILLARD, directeur de revue ; Jeanne-Marie GAGNEBIN, philosophe ; Claudine GALÉA, écrivaine ; Samuel  GALLET, écrivain, metteur en scène ;  Mireille GANSEL, germaniste ; Nicole GASPON, ancienne conseillère municipale d’opposition à Perpignan ; Jean-Michel GAUSSOT, membre d’associations de mémoire de la déportation ; Marie GAUTHERON, historienne d’art ; Aline Palau GAZE,  professeur d’arts plastiques à la retraite ; Bruno GELAS, professeur émérite Université de Lyon 2 ; Mariette GERBER, chercheuse honoraire ; Françoise GERMA, enseignante histoire ; Gérard GERVIER, retraité ; Jean-François GIANNECCHINI ; Augustin GIOVANNONI, philosophe ; Liliane GIRAUDON, écrivaine ; Marielle GIRERD, Cadre de banque ; Pierre GIRERD, enseignant ; Gildas GIRODEAU, écrivain, oléiculteur (APEWB) ; François GIRODON, Union Syndicale Solidaires du Gard ; Claudine GIRONES, ancienne directrice de théâtre ; Valérie GLAIVE, enseignante ; Jean-Marie GLEIZE, écrivain ; Joëlle GLEIZE, professeur émérite des universités ; Denis GLEYE, artiste ; Sylvie GLISSANT, institut du Tout-Monde ; Barbara GLOWCZEWSKI, anthropologue ; Michaël GLÜCK, poète ; Alice GODFROY, maître de conférences en danse, Université de Nice ; Didier GOUPIL, écrivain ;  Bernard GOUT, artiste peintre ; Sylvie GOUTTEBARON, écrivain, directrice de la Maison des Écrivains; Marc-Ange GRAFF, professeur d’Université (retraité) ; Elie GRAPPE ; Hervé GRAUBY, ingénieur ; Moni GREGO, femme de théâtre ; Bernadette GRIOT, éditrice ; Jean-Claude GROSSE, éditeur (Les Cahiers de l’Égaré) cinéaste ; Maurizio GRIBAUDI, historien ; Philippe GRIL, Agent comercial ; Daniel GUERRIER, éditeur ; Hubert GUILLAUD, ENSA Grenoble ; André GUNTHERT, historien ;

Carola HAENEL-MESNARD, maître de conférences ; Gérard HALLER, écrivain ; Magali HELIAS, comédienne ; Yves HERSANT, directeur d’études ; Jane HERVÉ, philosophe ; Frédérique GUETAT-LIVIANI, auteure ; Éric HAZAN, éditeur ; Sofi HEMON-PAVELKA, plasticienne ; Benoît HENNAUT, directeur ENSAV — La Cambre ; Roger HILLEL, professeur d’université à la retraite ; André HIRT, philosophe ; Michael HOLLAND, professeur à Oxford ; Christian HONGROIS, ethnologue ; Tristan HORDÉ, critique littéraire ; Inès HORTENSIA, professeur retraitée ; Philippe HOTTIER, comédien ; François HUGLO, écrivain ; Marwil HUGUET, auteure dramatique ;

Paco IBAÑEZ, chanteur ; Michèle IGNAZI, libraire ; Natacha ISAEVA, traductrice ; dramaturge ;

Nicole JACQUES-LEFEVRE, professeur des Universités émérite ; Alejandro JARAMILLO, performer, chanteur ; Camille JENN, maîtresse de conférences en histoire culturelle et littérature allemande URCA, Université de Reims ; Yves JOUAN, poète ; Emma JUDE, artiste ; Alain JUGNON, philosophe, éditeur ; Michel JULLIARD, peintre ; Béatrice de JURQUET, écrivain ; Johann JUST ;

Kalus KAMMERICHS, sculpteur, photographe ; Sonja KARGEL, actrice ; Cécilia KEBAILI, ingénieure d’études ; Louis KEDMA, Phd student EHESS/sous la direction de Sophie Wahnich ; Thomas KELLER, germaniste, professeur émérite Université d’Aix-Marseille ; Nasérédine KERIM (Perpignan) ; Jean-Louis KEROUANTON, universitaire ; Mario KESSLER, historien, Berlin ; Miloud KHETIB, comédien ; Éliane KIRSCHER, agricultrice ; Juliette KIRSCHER LUCIANI, diplômée littérature française Paris IV ; Thierry KIRSCHER, professeur retraité ; Nicola KLOTZ, cinéaste ; Axel KÖRNER, professeur d’université ; Brigitte KÜHLEWIND-BRENNENSTUHL, peintre ;

Marie-Françoise LABORET-GRIL, enseignante ; Jean LACOSTE, philosophe, traducteur (APEWB) ; Nathalie LACROIX ; Xavier LAINE, écrivain ; Janine LAJUDIE, London University ; Ghyslaine LALANNE, enseignante retraitée ; Albert LANCE, poète, traducteur ; Jack LANG ; Denis LANOY, metteur en scène ; Nicole LAPIERRE, anthropologue, sociologue ; Mathilde LARRERE, historienne ; Hervé LAROZE, psychologue clinicien ; Paloma LAUDET, photo journaliste ;  Vincent LAUDET, biologiste ; Christine LAUGIER, enseignante retraitée ; Emmanuel LAUGIER, écrivain ; Hélène LAULIE, attachée d’administration (APEWB) ; Lionel LATHUILE, enseignant et artiste ; Denis LAVANT, comédien ; Jean-Louis LAVILLE, économiste ; Jean-Louis LAVILLE, économiste ; Denis LAZERME, cinéaste ; Jean LEBEAU ; Jérôme LEBRÉ, philosophe ;Noémie LEFEBRE, écrivain ; Sébastien Yves LEFEBVRE, vidéaste, compositeur ; Jacques LEFOULON, retraité de l’éducation nationale ; Alban LEFRANC, écr ivain ; Nathalie LÉGER, écrivaine ; Boris LEHMAN, cinéaste ; Irith LEKER, psychologue ;  Christian LEMAIRE, médecin anesthésiste ; Christian LEMAIRE, médecin anesthésiste ; Michèle LEMAIRE, assistante sociale ; Françoise LEPOIX, artiste ; Nicole LE POTTIER, historienne ; Maya LESNÉ, chanteuse du groupe Les Madeleines (Perpignan) ; Marie LETELLIER, chorégraphe danseuse ; Nathalie LEVERRIER, professeure ; Jean-Marc LÉVY-LEBLOND, physicien, essayiste ; Geneviève LIAUTRAD, poète et traductrice ; Pierre LE PILLOUËR, écrivain ; Alain LESTIÉ, artiste ; Erez M. LEVON, professeur de sociolinguistique ;  Jean-Claude LLINARES, président de l’Institut d’Histoire Sociale CGT 34 Marcel Caille ; Guy LLOSE, retraité ; Hervé LOICHEMOL, metteur en scène ; Michaël LÖWY, philosophe ; Sophie LOUCACHEVSKY, metteuse en scène ; Yvette LUCAS, sociologue ;

Gérard MACÉ, écrivain ; Pierre-Yves MACÉ, compositeur ; Martine MACRE, artiste ; Maria MAÏLAT, anthropologue, écrivaine (APEWB) ; Marie-José MALIS, metteuse en scène, directrice de théâtre ; Boyan MANCHEV, philosophe ; Bernard MANGIANTE, cinéaste ; Cécile MAGNET, comédienne ; Bernard MARCADÉ, historien et critique d’art ; Stefano MARCHESONI, philosophe ; Jean-Michel MARCHETTI, peintre ; Élisabeth MARIE, metteuse en scène ; André MARKOWICZ, traducteur, poète ; Rose-Marie MARRIANI, écrivain public ; Nicole MARTELLOTTO, atelier Bernard Noël ; François MARTHOURET, comédien ;  Aline MARTIN,  Diane MARTINEZ, enseignante ; Nicolas MARTIN-GRANEL, chercheur ; Serge MARTIN-RIMAN, professeur émérite des universités ; Sonia MARZO, bibliothécaire, retraitée ;  Florent MASSOT, éditeur ; Paul MATCHO, psychiatre, psychanalyste ; Jean-Marc MATOS, chorégraphe ; Michel MATTHIEU, metteur en scène ; Evelyne MAURESO, poétesse ; Joseph MAURESO, artiste plasticien ; Paola MAURESO, chorégraphe ; Catherine MAZAURICH, professeur d’université ; Richard MEIER, éditeur (Voix éditions) ; Jean-Marie MEMIN, écrivain ; Antonio MENDES, ingénieur d’études ; Tina MERANDON, photographe ; Philippe MESNARD, IUF, directeur de la revue Mémoires en jeu ; Louis MESPLÉ, écrivain, directeur artistique ; Miriam MESSOW, étudiante germaniste ; Joël METTAY, éditeur (Alter ego) et écrivain ; Éric MICHAUD,  Directeur d’études ; Éric MICHAUD ; Jacques-Henri MICHOT, écrivain ; Christophe MIGAULT, poète ; Marcel MIGOZZI, poète ; Eduardo MILAN ; Frédéric MILLER ; Pierre-Yves MODICOM, germaniste ; Marie-José MONDZAIN, philosophe ; Michel MORIN, Université d’Aix-Marseille ; Brigitte MORTIER, directrice de services de protection de l’enfance, citoyenne perpignanaise ; Françoise MORVAN, traductrice, écrivaine ; Liliane MOSES-KLAPISCH, peintre ; Olivier MOULAÏ, vidéaste ; Michèle MOURLAAS, formatrice ; Prof. Dr. Nikolaus MÜLLER-SCHÖLL, professur für Theaterwissenschaft ;

Henri NADEL, économiste ; Claire NANCY, helléniste, dramaturge ; Jean-Luc NANCY, philosophe ; Philippe NAQUET, professeur de médecine ; Sélim NASSIB, écrivain ; Mireille NATHAN-MURAT ; Dr. Caroline NEUBAUR, Berlin ; Frédéric NEYRAT, philosophe ; Lucie NICOLAS, metteuse en scène ; Bernard NOËL, écrivain ; Stanislas NORDEY, metteur en scène, directeur du Théâtre National de Strasbourg ;

Cécile ODARTCHENKO, éditrice, écrivain ; Isabelle OLIVE, comédienne ; Marielle OLIVE, activiste culturel ; Philippe OLLE-LAPRUNE, éditeur et écrivain ; Françoise ORIOT, poète ; Marie J. ORTEGA, association « Droit des étrangers » ; Quéti OTERO, principale honoraire ;

Yves PAGÈS, écrivain, éditeur ; John PALACIN, conseiller régional Occitanie ; Jean-Baptiste PARA, écrivain et traducteur ; Pilar PARCERISAS, critique historienne de l’art; Patricia PAREJA RIÓS, professeure de philologie ; Pierre PARLANT, écrivain ; Maxime Hortense PASCAL, poète ; Jean PASQUELIN, journaliste ; Marc PATAUD, artiste ; Benoît PEETERS, écrivain ; Alexis PELLETIER, poète ; Élisabeth PERCEVAL, cinéaste ; Matthias PÉREZ, peintre ; Florent PERRIER, maître de conférences ; Pascale PEUCHMAUR, Serge PEY, poète ; Gilles PEYRARD, enseignant retraité ; Danièle PEYTAVI, professeur de philosophie ; Guy PEYTAVI, médecin ; Hélène PEYTAVI, artiste (APEWB) ; Annie PEZIN, archéologue ; Claudine PICATRD, artiste peintre ; Isabelle PICHARD, cadre territoriale et Conseillère Générale honoraire ; Gisèle PIERRA, artiste, universitaire ; Jean-Michel PLACE, éditeur ; Christine PLANTÉ, historienne de la littérature ; Bernard PLOSSU, photographe ; Maryvonne PREVOST, professeur d’allemand ; Catherine POLFLIET, infirmière ; Patrick POLFLIET, médecin ; Christian PRIGENT, écrivain ; Paul B. PRECIADO, philosophe ; Bernadette PRÉDAIR, artiste peintre ; Jean PRINCIVALLE, éditeur (L’Amourier) ; Bertrand PUVIS DE CHAVANNES ; Olivier PY, poète, metteur en scène ;

Alfons QUERA CARRÉ, historien ; Bruno QUEYSANNE, philosophe ; Audrey QUINTANE, sociologue ;

Émile RAFOWICZ, médecin ; Fabienne RAPHOZ, éditions CORTI ; Werner RAPPL, traducteur ; Gérard RAULET, germaniste ; Nathalie RAOUX, historienne (APEWB) ; Dominique REBAUD, chorégraphe ; Jean-Yves REUZEU, éditeur (Le Castor Astral) ; Joëlle RÉTHORÉ, sémioticienne ; Nicole REY, Fondation pour la Mémoire de la Déportation (AFMD-66) ; Richard REY, ingénieur retraité ; Jean-Claude RICHEZ, historien ; Nathalie RIERA, revuiste ; Michèle RIOT-SARCEY, historienne ; Elena RIVERA, poète, traductrice ; Danielle RIVES, historienne (APEWB) ; André ROBER, peintre, poète, éditeur ; Danièle ROBERT, traductrice ; Valérie ROBERT, maîtresse de conférences en Études germaniques ; Loïc ROBINOT, angliciste, artiste ; Anne ROCHE, philosophe (APEWB) ; Gérard RODRIGUEZ, cadre supérieur de santé en psychiatrie ; Jacob ROGOZINSKI, professeur d’université ; Georges ROQUE, directeur de recherches ; Karoline ROSE, chanteuse compositrice acrylique ; François ROUAN, artiste peintre ; Martine ROUCH, éducatrice retraitée ; Jean Claude ROUMILHAC, commandant de bord retraité, fils de déporté à Neuengamme ; Philippe ROUSSIN, directeur de recherches ; Etienne ROUZIES, poète ;Judith ROSENFELD, écrivaine ;

Jean-Marc de SAMIE, historien, artiste ; Coralie SALAÜN, auteur-photographe ; Lydie SALVAYRE, écrivaine ; Ana SAMARDZIJA SCRIVENER, philosophe ; Diane SAURAT, autrice ; J Patrick SAURIN, syndicaliste ; Jane SAUTIERE, écrivaine ; Olivier SCHEFER, Professeur d’université ; Eric SCHULTZ, libraire (La Tache noire) ; Jacques SEMELIN, historien ; Jacques SICARD, écrivain ; Pascaline SIMAR, journaliste ; Jean-Pierre SIMEON, poète et dramaturge ; Claire SIMON, cinéaste ; Agnès SINAÏ, écrivain ; Anne SLACIK, peintre ; Fred SOCHARD, illustrateur ; Denise SOLADIE, retraitée de l’éducation nationale ; Patrick SOLADIE, artiste plasticien ; Pedro SOLER, musicien ; Pierre-Yves SOUCY, éditeur et écrivain ; Klaus STAECK, Grafiker und Ehrenpräsident der Akademie der Künste ; Marion STALENS, réalisatrice ; Arnaud STEPHAN, metteur en scène ; Frank STERN, Historien at Vienna University and Vice President of the International Feuchtwanger Society, USC ; Paola STÉVENNE, auteure ; productrice, réalisatrice ; Benjamin STORA, historien ; Michel SURYA, écrivain, éditeur ;

Bruno TACKELS, philosophe (APEWB) ; Anne TALVAZ, écrivaine et traductrice ; Christian TARTING, éditeur, universitaire ; Josiane TEISSIER, Attac Marseille ; Barbara THALHEIM, Liedermacherin; Jean-Paul THIBEAU, artiste ; Katerina THOMADAKI, cinéaste, plasticienne ; Nicolas TIXIER, architecte ; Charles TORDJMAN, metteur en scène ; Catherine TOURNÉ, éditrice ; Loïc TOUZÉ, chorégraphe ; Enzo TRAVERSO, philosophe ; Yolande TROBAT, philosophe ; Florence TROCMÉ, responsable du site Poezibao ;  Colette TRON, auteur ; Dr. Christel TROUVE, Landeszentrale für politische Bildung Bremen ; Gérard TRUILHÉ, éditeur ; Gilberte TSAÏ, directrice artistique ;

Marie-Angèle VAURS, comédienne ; Christine VALCKE, peintre ; Philippe VALLS, psychologue ; Anatoli VASSILIEV, metteur en scène ; Marie VAYSSIÈRE, metteur en scène ; Jean-Charles VEGLIANTE, poète, traducteur ; Alain VEINSTEIN, peintre, écrivain ; Virgil VERNIER, réalisateur ; Stéphane VERRUE, metteur en scène de théâtre ; Léo VEUVE, urbaniste ; Dominique VIART, professeur de littérature française ; Ghyslaine VIGNOL, animatrice socio-culturelle ; Deolinda VILHENA, professeur à l’école de théâtre de l’université fédérale de Bahia, Brésil ; Jean-Claude VILLAIN, écrivain ; Patrick VIRET, cinéaste ; Claude VITAL, retraité ; Frédéric VOSSIER, dramaturge, éditeur ;

Sophie WAHNICH, historienne ; François WASTIAUX, metteur en scène et comédien ; Francoise WAYNBERGER, professeur retraité ; Catherine WEINZAEPFLEN, écrivain ; Eva WEISSWEILER, écrivaine ; Alexandra WIX, Kulturarbeiterin ; Claudia WOERMANN-ADAM, Association de Promotion du Centre de documentation sur le nazisme à Cologne ;

Jean-Claude YAKOUBSOHN, mathématicien, professeur émérite des universités ; Franck C. YEZNIKIAN, compositeur ;

Pierre ZANGER, psychiatre ; Yolande ZAUBERMAN, cinéaste ; Jörg ZIMMER, philosophe ; Martine ZITOUN, collaboratrice de la Cie Là-bas théâtre ; Ralf ZSCHACHLITZ germaniste, professeur en histoire des idées ; Alice ZUNSSZAJN, professeur.



Citer ce billet
Prix WB (2020, 1 juillet). Tribune pour Walter Benjamin : « Si l’ennemi triomphe, même les morts ne seront pas en sûreté… ». Prix Walter Benjamin. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t0vf

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search