Remise des prix Walter Benjamin 2021 à Céret et avec la Maison des mémoires de Carcassonne, les 11, 12 et 13 novembre 2021

 

Cérémonie de remise des prix Walter Benjamin 2021 Céret, le  12 novembre 2021

Avec Christine Breton et Sylvain Maestraggi, co auteurs, et Martine Derain, éditrice de Mais de quoi ont-ils eu si peur ? Walter Benjamin, Ernst Bloch et Siegfried Kracauer à Marseille le 8 septembre 1926, éditions Commune et Georges Didi–Huberman, lauréat du prix spécial 2021 pour l’ensemble de son œuvre.  

Kim et Mona Benjamin, petites-filles de Walter Benjamin, marraines du Prix Walter Benjamin et Ruby, son arrière petite-fille félicitent les lauréats 2021, Sylvain Maestraggi, Christine Breton et Martine Derain ainsi que Georges Didi-Huberman, prix spécial 2021.  

Continuer la lecture de « Remise des prix Walter Benjamin 2021 à Céret et avec la Maison des mémoires de Carcassonne, les 11, 12 et 13 novembre 2021 »

Exilio

Spectacle sur l’exil avec Alex Brendemühl, comédien, Nora Buschmann, guitariste et voix et Lalo García, mise en scène et visuels. Performance en espagnol, français et catalan.

 

 

Co production du  Mémorial du camp de Rivesaltes avec  l’Association Prix Walter Benjamin (APWB) 

Exilio est un voyage qui commence par la douleur de la guerre, la mort de García Lorca, la tombe de Machado et les récits des bombardements dans les textes, le tout illustré par la dureté des dessins de Josep Bartolí, les images des bombardements et la désolation de l’exode vers la France avec les visages de la défaite, en passant par la stupeur causée par l’exil forcé (Rafael Alberti, José Hierro ou Blas de Otero), pour passer progressivement à l’acceptation douloureuse de sa propre réalité (León Felipe, Angelina Muñiz-Hubermann ou Luis Cernuda), et continuer avec les images d’une Espagne endormie sous la dictature, où l’on vivait avec une étrange résignation (Jaime Gil de Biedma), les films domestiques du franquisme tardif et le désir de paix et de réconciliation finale (Salvador Espriu et María Zambrano), qui se heurtent aux images actuelles de la réalité de nombreux exilés et réfugiés.

Ce spectacle est présenté dans le cadre du programme « Itinérances » de l’association Prix Walter Benjamin, du 11 au 13 novembre à Céret (salle de l’Union) et à Carcassonne (Centre international Lamourelle). Produit par Txell Sabartés / Voodoo Productions.

 

Lauréats 2021

Le prix Walter Benjamin 2021est attribué à Christine Breton et Sylvain Maestraggi co-auteurs de« Mais de quoi ont-ils eu si peur ? Walter Benjamin, Ernst Bloch et Siegfried Kracauer à Marseille le 8 septembre 1926 » paru aux éditions Commune, en 2016. Ce titre énigmatique est explicité par le sous-titre : « Walter Benjamin, Ernst Bloch et Siegfried Kracauer à Marseille le 8 septembre 1926 ».  Il s’agit donc de retracer la rencontre des trois écrivains avec Marseille, cela à partir de leurs textes, romans, nouvelles ou essais, et de leurs lettres.  Car Marseille, c’est à la fois un port, une « porte » vers l’ailleurs, et une ville d’écriture, la ville des Cahiers du Sud, la revue de Jean Ballard, qui accueillera pendant la guerre des textes qui n’auraient pu être publiés en zone occupée. L’originalité du projet éditorial tient au travail qu’il effectue sur les frontières des genres. C’est une fiction, mais qui échappe au piège de trop de biographies romancées, à la fois par sa qualité d’écriture et par sa fidélité aux écrits des trois Allemands. C’est une analyse à la fois historique et littéraire de ces écrits, qui viennent en contrepoint de la fiction. Enfin, c’est un album de photographies, célèbres comme le pont transbordeur photographié par Germaine Krull, ou anonymes, des rues vouées à la démolition, dans le quartier derrière la Bourse. La convergence de ces trois axes propose une vision très neuve des réflexions de Benjamin sur la ville, dans ses relations avec l’histoire.

Georges Didi-Huberman s’est vu décerner le prix spécial Walter Benjamin pour l’ensemble de son œuvre. Si l’illumination profane est, chez Benjamin, l’autre nom de l’évidence, c’est bien d’illumination profane dont il s’est agi dans ce choix. Car il y a toujours, parfois très enfoui, du Walter Benjamin dans l’œuvre de Georges Didi-Huberman. Il y a du Benjamin chez un penseur dont l’œuvre se déploie sur des sentiers de contrebande, à la croisée de tous les courants, à l’écart de tous les chemins battus. Du Benjamin, quand, se faisant passeur, s’aventurant aux confins de l’anthropologie, de l’esthétique et de la politique, il abat patiemment les frontières disciplinaires et construit une œuvre qui rayonne désormais au-delà des frontières. Du Benjamin chez un penseur qui sait se faire tantôt conteur, tantôt monteur, tantôt montreur, puisant aux rebuts, citant à comparaitre là une archive, là une photo, un roman… Du Benjamin, bien évidemment, quand héritant de la pensée de Benjamin, il la ramène à nous, vivante et incandescente, nous apprenant, au passage, à « prendre position ».

Proclamation des prix Walter Benjamin 2021

Dévoilé le 26 septembre à Banyuls-sur-mer, l’annonce du 5e prix Walter Benjamin a permis de révéler les noms des lauréats 2021.

Proclamation du prix Walter Benjamin 2021 par Nathalie Raoux, historienne, chercheuse au Centre Georg Simmel (EHESS/CNRS), présidente du Jury du Prix Walter Benjamin.

Le prix Walter Benjamin 2021 est attribué à Christine Breton et Sylvain Maestraggi co-auteurs de “Mais de quoi ont-ils eu si peur ? Walter Benjamin, Ernst Bloch et Siegfried Kracauer à Marseille le 8 septembre 1926” paru aux éditions Commune, en 2016.

Georges Didi-Huberman s’est vu décerner le prix spécial Walter Benjamin pour l’ensemble de son œuvre.

Conversation avec Nathalie Raoux sur les derniers jours de
Walter Benjamin entre Banyuls-sur-Mer et Port-bou, avec Dominique Delpirou, membre du jury, Dominique Olzer, membre de l’APWB, Clothilde Sauret, membre de l’APWB.  

Lecture des extraits du livre de Lisa Fittko “Le chemin Walter Benjamin”
par les Veillés d’antan de Banyuls.

Suivie par le dévoilement de la plaque en hommage à Lisa Fittko
à la Mairie et d’un pot de l’amitié dans les jardins de la Mairie.

 

 Le jury du Prix Walter Benjamin, présidé par Nathalie Raoux, réunit Marc Berdet, Madeleine Claus, Dominique Delpirou, Emmanuel Faye,  Michael Löwy, Hélène Peytavi, Anne Roche et Bruno Tackels.

 


 

Sélection Prix Walter Benjamin 2021

Lors de sa réunion du 24 juin 2021, le jury du prix Walter Benjamin a arrêté sa sélection pour son édition 2021.

Walter Benjamin avec Bertholt Brecht et des amis au Lavandou, 1931

Présidé par Nathalie Raoux, le jury réunit Marc Berdet, Madeleine Claus, Dominique Delpirou, Emmanuel Faye, Jean Lacoste, Michael Löwy, Hélène Peytavi, Anne Roche et Bruno Tackels.

  • Léa Barbizan, Le corps en exil : Walter Benjamin, penser le corps. Éditions de la Maison des sciences de l’homme ; bibliothèque allemande, 2020.
  • Georges Didi-Huberman, Éparses. Les éditions de Minuit, 2020.
  • Beatriz Sarlo, Sept essais sur Walter Benjamin. Éditions Delga, 2017.
  • Christine Breton, Sylvain Maestraggi, Mais de quoi ont-ils eu si peur ? Walter Benjamin, Ernst Bloch et Siegfried Kracauer à Marseille le 8 septembre 1926. Éditions Commune, 2016.
  • Enzo Traverso, Mélancolie de gauche. Éditions de La découverte, 2016.
  • Sigrid Weigel, Walter Benjamin, la créature, le sacré et les images, traduction Marianne Dautrey. Éditions Mimésis, 2021.
  • Patrizia Bach, artiste dessinatrice, lectrice des villes, pour son œuvre graphique à consulter en mode digital sur les liens suivants :

https://patriziabach.de/http://benjamin-passagen.de/https://patriziabach.de/Projekte/Walter-Benjamin-Passagen/Paris/

  • Philippe Coppens et Matthieu de NanteuilLa violence du droit. Regards croisés sur Walter Benjamin, ouvrage collectif, Bruylant (Belgique) 2021.

Le Prix Walter Benjamin récompense les travaux récents d’un auteur (philosophiques, littéraires, artistiques) ou une traduction marquante qui contribuent à faire connaître l’œuvre, la pensée et la vie de Walter Benjamin. Il sera décerné, ainsi que, le cas échéant, le prix spécial du Jury, à Banyuls, le 26 septembre, date anniversaire de la mort du philosophe. La remise du (ou des) prix aura lieu les 12 et le 13 novembre à Céret et à Carcassonne, en Occitanie, avec le soutien de la municipalité de Céret, le musée d’art moderne de Céret, l’association des amis du musée, le centre Joë Bousquet et son temps de Carcassonne, le Mémorial de Rivesaltes et le collège international de philosophie.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search